Protocole AEP Urgences

Cette page sert de lieu de dialogue entre les TEC et l'équipe de pilotage.

 

Voici pour commencer

 

Voici les réponses aux questions posées :

  • La bilirubine à prendre en compte est la bilirubine TOTALE.
  • Les chiffres de pression systolique sont bien ceux du cahier de protocole. De même pour la diastolique (le second chiffre habituellement inscrit). Une pression diastolique > 120 est très anormale (en fait c'est assez rare).
  • L'expert est l'urgentiste qui a admis le patient. En cas d'impossibilité absolue de rencontrer cet expert, le gériatre du service peut le remplacer.
  • Les pathologies à colliger sont celles qui apparaissent dans l'observation des urgences (en fait ce que l'urgentiste a trouvé justifié de mentionner sur l'observation)
  • Lorsque les patients viennent de maison de repos ou de service de soins de suite et de réadaptation (SSR) cocher dans la rubrique "Origine du patient" la case "AUTRE" et renseigner la ligne précisant le type d'origine
  • Quand les patients ne semblent pas en état de comprendre (coma ou déclin cognitif massif), remettre la feuille de participation soit à la famille, soit la déposer dans le dossier en l'absence de famille
  • Il y a une erreur de frappe dans la liste des valeur de glycémie en gr/l. Il faut bien sûr lire les dernières valeurs comme suit : 1.99 (et non 0.119), 2.00 (et non 0.200), 3.49 (et non 0.349), 3.50 (et non 0.350) (pan sur le bec pour nous qui avons relu le document 25 fois !)
  • Une nouvelle information à colliger : A la rubrique mode d'arrivée il faut ajouter si le transport a été régulé par le médecin du centre 15. Cette information se trouve dans la feuille d'arrivée du patient. Ce n'est en règle observé qu'en cas de transport médicalisé. A ajouter en texte libre sur le cahier d'observation (re-pan sur le bec)
  • Toutes les urgences doivent être incluses, y compris les urgences psychiatriques.
  • En ce qui concerne les difficultés respiratoires comme critère de sévérité clinique (page 9 du CRF) seules les atteintes brutales sont à prendre en compte. Une dyspnée chronique n'est pas un critère de sévérité
  • Les malades d'autres nationalités que française peuvent être inclus sans problème
  • En page 4 du CRF il faut s'en tenir aux 5 items proposés. La notion "altération de l'état général" n'est pas une notion clairement définie médicalement. On n'en tiendra pas compte. D'autres pathologies sont repérées par ailleurs (démence récente, etc ...).
  • Une transfusion sanguine est un "traitement intraveineux ou remplissage". Il faut donc cocher le critère B1 en page 10 du CFR. L'admission d'un malade pour transfusion est pertinente. 
  • Il y a une erreur de frappe dans la liste des valeurs de l’albumine en g/l en page 6 du CRF. Il faut bien sûr lire les valeurs comme suit : 19 (et non 1.9), 20-24 (et non 2.0-2.4), 25-44 (et non 2.5-4.4), 45 (et non 4.5)

 

 

INFO IMPORTANTE (3° pan sur le bec)

Remarque très pertinente de certains d'entre vous et de l'équipe de l'URC de l'HEGP. Il nous faut un minimum de data sur les malades transférés

  • Age
  • Sexe
  • Lieu de transfert :
    • Public vs Privé
    • Si possible établissement en clair (on pourra éventuellement demander le résumé PMSI)
  • Pathologie(s) principale(s) en clair motivant l'admission

 

Cas particulier du week-end

Il faut que tous les malades consécutifs soient inclus. Ce lundi matin 7 vous devrez récupérer tous les malades du week end, c'est à dire ceux admis vendredi soir, samedi et dimanche toute la journée.

 

Deux rappels importants

  • La pose d'une perfusion "de sécurité" (souvent motivé par le fait qu'une fois que l'on est dans une veine pour faire un prélèvement on peut en profiter pour y laisser une perfusion afin de ne pas repiquer le malade au cas où ...) N'EST PAS UN TRAITEMENT, donc n'est pas un critère de pertinence
  • Dans le cas où les infirmières décident d'elles même de surveiller la tension régulièrement (avec un appareil de mesure automatique par exemple), il ne faut pas considérer cela comme un critère de pertinence car ce n'est pas PRESCRIT.

 

Bonne nouvelle : le rythme des inclusions est en avance sur les prévisions. Bravo à toutes et tous.